Err

Besoin d’un conseil ?07 69 23 36 67
CTIFL

Coupe branches - taille et entretien des arbres

(Code: ACOEOTSCBALF)
45,00 €
En Stock
Ajouter au Panier
Coupe branches - taille et entretien des arbres
  • Coupe branches - taille et entretien des arbres
  • Coupe branches - taille et entretien des arbres
  • Coupe branches - taille et entretien des arbres
  • Coupe branches - taille et entretien des arbres
  • Coupe branches - taille et entretien des arbres
  • Coupe branches - taille et entretien des arbres
Également appelé ébrancheur ce sécateur de grande taille s'utilise lorsque le diamètre des branches dépasse la capacité de coupe des modèles à main et jusqu'à environ 40/45mm.
Destiné à l'entretien des bois vivants, sa lame rasoir au chrome/carbone réalise une coupe précise et nette qui favorise la cicatrisation ultérieure du végétal.
Son revêtement anticorrosion et anti-adhérent facilite l'entretien et le fonctionnement.
En fin de coupe la fermeture des bras est souplement mais efficacement amortie par de solides butées en élastomère.
Les longs manches en aluminium sont équipés de poignées thermo-moulées, antidérapantes, qui assurent une bonne prise en main et, à partir de l'automne, isolent également du froid.
D'une circonférence de 90mm ces manches sont de section ovale pour plus de robustesse, comme sur les cadres des vélos de course.
A l'utilisation, vous apprécierez également la forme en croissant de la contre-lame qui permet de se crocheter facilement sur la branche à couper et ainsi fournir un appui ferme et stable à l'outil.
Puissant, son rapport de démultiplication est de 17 à 1 ce qui signifie que la force mesurée aux lames de coupe est 17 fois supérieure à celle appliquée sur les poignées.
Simple mais fabriqué avec des matériaux de qualité, cet outil est approprié pour tous les travaux d'entretien d'une plantation et séduira aussi bien l'arboriculteur professionnel que l'amateur exigeant. Tous ses éléments sont recyclables, remplaçables et disponibles en pièces détachées.

• Technologie lame franche en acier trempé au carbone pour une coupe rasoir
• Amortisseurs de fin de coupe
• Robustes manches ovales avec poignées antidérapantes
• Capacité de coupe 40 à 45mm
• Démultiplication de force : 17 à 1
• Ne JAMAIS tailler un bois vivant avec un sécateur à enclume : écrasement, éclatement du bois (risques de maladies, pourrissement, pouvant entrainer des mutilations ou la mort du végétal)
• Lors de la taille TOUJOURS placer la lame tranchante vers le bois qui reste en place (coté tronc).
• L'idéal est de désinfecter les lames à l'alcool (90°, isopropylique, à bruler) entre chaque arbre pour éviter de propager une maladie cryptogamique ou un parasite. En pratique le faire au minimum lorsqu'une suspicion de maladie affecte un arbre, lorsque la sève commence à coller les lames ou au moins à la fin de chaque intervention.
• Le port de gants améliore fortement la prise en main et protège des ampoules et des échardes.
• Dès que la qualité de la taille se dégrade, interchangez l'outil et mettez sa lame à l'aiguisage.

Nota : Un lubrifiant sec au téflon minimise l'usure et permet de conserver un outil propre, tranchant, avec un fonctionnement souple. Pulvérisé sur les lames il lubrifie le mécanisme en réduisant fortement les adhérences de sève et de débris.

Type d'outil
Sécateur coupe-branche démultiplié
Lame de coupe
Acier forgé au carbone CrMov avec traitement électrolytique anticorrosion
Dureté 58HRC
Contre-lame Acier inoxydable au chrome dur
Épaisseur des lames
Lame de coupe 5mm / Contre-lame 8mm
Longueur du bloc de coupe
80mm
Capacité de coupe
Diam. 40/45mm
Amortisseur de fin de coupe
Butées élastomère
Longueur des manches
650mm
Matière des manches
Aluminium aéronautique avec inserts métalloplastiques
Section des manches
Ovale, 90mm de circonférence
Poignées
Thermo-moulées en polyvinyle noir
Coefficient de démultiplication de la force de l'utilisateur
17
Longueur totale de l'outil
750mm
Épaisseur
30mm
Largeur fermé
270mm
Poids
1170g
Utilisation Élagage, taille et entretien des arbres et végétaux vivants

Bien choisir son sécateur :
Il existe une grande variété de sécateurs et le meilleur sera toujours celui qui correspond précisément à vos besoins.
Sans proposer un comparatif exhaustif de toutes les marques et modèles, que chacun appréciera toujours différemment, nous vous proposons ici une présentation des différentes techniques.
A vous de choisir en fonction de l'usage prévu et dans ce qui sera, pour vous, utile ou superflu.

• Épinette (Pour bois vivant jusqu'à un diamètre d'approximativement 8mm)
Fin sécateur à lames croisantes conçu pour les rameaux de faible diamètre. Fonctionne comme une paire de ciseaux robustes avec deux lames tranchantes. Permet une coupe très précise mais peu puissante.
Léger et très maniable il est souvent utilisé pour les récoltes (melons, pastèques, raisins).
En pépinière ou au jardin, c'est un outil multi-usage idéal pour la mise en forme des jeunes plants, le rabattage des fruits rouges (framboisiers, groseilliers, cassissiers, muriers ronces), la taille des aromatiques (thym, romarin, origan, basilic, menthe, lavande), la finition des topiaires ...
A la maison il fera merveille pour les bonzaïs, les plantes en pot ...
La taille en biseau est possible.


• Sécateur à lame franche (Pour bois vivant jusqu'à un diamètre d'approximativement 20mm)
Aussi appelé sécateur à lame tirante ou croisante, c'est le plus courant des sécateurs,
Il est constitué d’une lame coupante, la plus grande, qui en passant devant une contre-lame fine et recourbée sectionne très proprement la partie à supprimer.
La lame coupante doit toujours se trouver du côté restant au végétal, coté tronc, ainsi l'infime tassement qui peut se produire sur le rameau par l'appui de la contre-lame se trouve sur la partie retirée.
Destiné aux bois vivants et souples, la coupe est nette, sans bavures ni meurtrissures ce qui favorise une cicatrisation saine et rapide.
Ce type de sécateur permet la taille en biseau, utile pour que l'eau de pluie ou d'arrosage ne stagne pas dans la blessure.


• Sécateur à enclume (Pour bois mort jusqu'à un diamètre d'approximativement 20mm)
Il ressemble beaucoup au modèle précédent mais sa lame de coupe est plus trapue et affutée des deux cotés. Lors de la fermeture, elle ne croise pas la contre-lame mais fini sa course en s'encastrant au milieu d'une enclume plate et large, souvent rainurée pour accentuer son accroche sur le bois.
Puissant et massif il faut réserver ce sécateur au bois mort et dur car sur un bois vivant, la morsure de l'enclume déchiquette l'écorce et écrase le cambium rendant la cicatrisation très difficile. En effet, les mauvaises blessures entrainent souvent l'installation de maladies cryptogamiques ou de parasites nuisant au bon développement, voire à la vie, de l'arbre.
Naturellement, ce sécateur ne permet pas les coupes en biseau.

 
• Coupe-branches (A lame franche ou à enclume)
Lorsque le diamètre des branches à retirer excède la capacité du simple sécateur à main, il faut s'équiper d'un coupe-branche encore appelé ébrancheur.
De grand gabarit, il offre une forte lame et une section de coupe de plus grande dimension. Ses longues poignées lui permettent d'atteindre des branches plus hautes et décuplent également l'effort de l'utilisateur.
C'est l'outil à employer pour toutes les tailles jusqu'à environ 40mm de diamètre.
Logiquement, les mêmes choix techniques imposent les mêmes utilisations : lame franche pour bois vivant, enclume pour le bois mort.

 
• Scie d'élagage (Au delà de 50mm)
Aussi appelé "couteau scie" c'est une petite scie légère et facile à manipuler qui se faufile facilement entre les branchages. Cet outil n'est pas du tout adapté aux opérations de taille annuelle sauf peut-être pour l'éclaircissement d'une futaie de noisetiers ou le recepage de baliveaux de chênes mais il rend d'innombrables services pour l'élagage ponctuel d'un arbre installé ou en intervention d'urgence après un violent orage.
Les modèles destinés au bois vivant gagneront à être choisis avec une lame japonaise, à denture inversée, qui offre une découpe plus propre et moins hachée ce qui est toujours bien meilleur pour la cicatrisation.
Existe en version pliante, très pratique.

 

 Options particulières des sécateurs :


 
• Système à crémaillère :
La crémaillère offre une démultiplication qui diminue l'effort lors de la coupe.
Le dispositif comporte un levier intermédiaire qui s'appuie successivement sur plusieurs crans, chaque fermeture de l'outil fait passer le levier au cran suivant et il est ainsi possible de couper les mêmes tiges avec moins de force. C'est son principal avantage.
Le gros inconvénient c'est que la coupe n'est jamais réalisée à la première fermeture. Il faut donc répéter le geste, "pomper" plusieurs fois, généralement entre 4 et 6, pour arriver à la fermeture de l'outil et à la coupe finale de la branche.
Économe en efforts mais pénible si vous avez beaucoup à tailler, de plus et durant ces manœuvres, l'outil bouge sur la branche et la coupe n'est pas franche, ce qui n'est jamais bon pour la cicatrisation.

 
• Poignées ergonomiques :
Quelques fabricants proposent des outils conçus pour mieux s'adapter à la main de l'homme (positionnement de la main, du système de verrouillage, matériaux …). Les sécateurs basiques de nos grands pères remplissant encore tous leur fonction, ces options ne sont pas indispensables surtout si le service reste occasionnel. Cependant il est évident qu'une meilleure adaptation de l'outil à la morphologie humaine permet de diminuer la fatigue et les risques de blessures, particulièrement sur de longues interventions.
Ce choix est donc à considérer lors de l'achat, en fonction du supplément de prix et de l'usage prévu.

 
• Poignée tournante :
Présentée comme une innovation, la poignée basse de l'outil roule sous les doigts et tourne sur elle-même lors de la fermeture en accompagnant le mouvement.
Plus que le poignet, ce sont donc les doigts qui, en s'enroulant, assurent la fermeture des mâchoires.
L'utilisation est assez déroutante pour un opérateur ayant l'habitude des poignées fixes mais cette technique réduirait les risques de crampes des personnes sujettes aux tendinites.

 
• Inclinaison de la tête de coupe :
Certains fabricants proposent un bloc de coupe inclinée par rapport à l'axe des poignées.
C'est un réel élément de confort qui ménage les articulations de l'opérateur car la tête de coupe du sécateur se retrouve dans l'axe de son poignet sans qu'il ait besoin de l'incliner.
Cette technique diminue la fatigue, elle est donc à prendre en compte lors du choix final, surtout si l'utilisation prévoit d'être soutenue.

 
• Ouverture variable :
Quelques modèles présentent un dispositif d'ouverture variable pour s'adapter à toutes les tailles de mains.
Concrètement, il s'agit d'un limiteur d'ouverture qui permettra aux poignées de ne pas trop s'écarter l'une de l'autre pour permettre aux petites mains de s'en saisir confortablement.
A choisir si plusieurs personnes à la morphologie très différente sont susceptibles d'utiliser le même outil tout en gardant en mémoire que le limiteur réduit d'autant l'ouverture de coupe des mâchoires du sécateur (la capacité de coupe est généralement réduite de 50%).

 
• Modèles spécifiques "gaucher", "droitier" :
Un modèle spécifique doit impérativement proposer des lames inversées et un design adapté des poignées car doigts et pouce ne "passent" pas du même côté.
La vigilance s'impose vu que sur beaucoup la "spécificité" se borne seulement à changer de coté la position du bouton de verrouillage ...
Logiquement plus confortable pour les personnes concernées, c'est une option utile surtout en cas d'usage intensif, sinon un modèle ambidextre bien équilibré est plus polyvalent.
 
 
• Les sécateurs à assistance :
Pneumatiques ou électriques, ils ne ressemblent en rien aux sécateurs manuels. En effet, on ne retrouve pas les deux poignées mobiles habituelles et pour fonctionner ils nécessitent le raccordement à un compresseur à air par un flexible ou à une batterie.
Leur poids total est donc plus élevé et leur encombrement diminue leur maniabilité.
Les modèles d'entrée de gamme ont souvent une autonomie et une ergonomie réduite et le cout d'achat et d'utilisation des versions performantes les réserves à un usage fréquent et intensif (arboriculteur, viticulteur …).

 


La saison de plantation est maintenant terminée : les plants truffiers ne sont plus livrables. La prochaine saison ouvre courant Octobre 2018 mais, si vous passez votre commande à présent, vous bénéficierez de notre tarif spécial "intersaison" et serez livré, en priorité, dés la certification de la nouvelle production.

En savoir plus …